Double Sens

Une nouvelle revue scientifique autour de l’interprétation, de la traduction et des langues des signes vient de voir le jour sous la direction de Sandrine Burgat et Florence Encrevé.
Il s’agit de Double Sens, éditée par l’AFILS, dont le 1er numéro (auquel j’ai participé) s’intitule :
« Les interprètes en langue des signes, des interprètes comme les autres ? Premier volume – Théories et techniques ».

Au sommaire vous trouverez les articles suivants :

– Peut-on parler d’une spécificité de l’interprétation français/LSF ? Quelques théories de l’interprétation analysées à la lueur des particularités sémiotiques et culturelles de la LSF, par Sandrine Burgat
– Le décalage au service de l’économie en interprétation de conférence du français vers la langue des signes française (LSF), par Lauranne Chasez
– Les interprètes en langue des signes française dans les textes législatifs et réglementaires, par Pierre Guitteny
– Les interprètes en langue des signes et l’AIIC, par Stéphan Barrère

Ainsi que des comptes-rendus de lectures d’ouvrages et articles portant sur la langue des signes et/ou le métier d’interprète.

Le prochain numéro, à paraître en décembre, portera sur « les formations et les représentations ».

Ci-dessous la couverture du 1er numéro et le bulletin d’abonnement.

Double Sens couverture numéro 1 juin 2014

Double Sens bulletin d'abonnement

© Stéphan – ( i ) LSF

4 réflexions sur “Double Sens

  1. Ping : L’AIIC et les interprètes en langue des signes | des signes et des mots

  2. Hirschi

    Merci pour ces articles et merci Florence . Je retiendrais la phrase suivante. « du fait de la proscription ( lsf dans les écoles pour sourds) le vivier en interprètes potentiels que représentent les écoles pour sourds s’épuisent rapidement ». Les sourds auraient donc pu devenir interprètes sans cette intervention des oralistes qui défendaient une langue française parlée dite « parole pure ». Cette interdiction a vraiment eu une incidence dramatique sur le paysage de l’interprétation en France, seuls les entendants peuvent être interprétes….Heureusement grâce à vos thèses progressistes on parle maintenant de « langue des signes pure » et ça cela n’est ni de l’eugénisme, ni du communautarisme et bien sur non plus de la démagogie.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s