Interpréter, c’est être fidèle

Contrairement à certaines idées reçues, l’interprétation ne se limite pas au simple remplacement d’un mot par un autre ou d’un mot par un signe dans le cadre de la LSF. Une langue, qu’elle soit parlée ou signée, est comme un filtre par lequel l’être humain exprime sa vision du monde qui l’entoure. «L’interprétation est l’art de véhiculer toute la complexité d’un discours sans jamais le déformer ou en amoindrir le sens» (Bernard A. Encrevé F. Jeggli F. L’interprétation en langue des signes, Paris 2007, PUF).

Il s’agit, de fait, pour l’interprète français / LSF de respecter l’article 2 du code éthique de l’AFILS : «L’interprète est tenu de restituer le message le plus fidèlement possible dans ce qu’il estime être l’intention du locuteur original».

L’interprète doit saisir le sens du discours pour le traduire vers la langue cible. Il ne s’agit pas simplement de traduire les mots, sinon, il ferait du transcodage. Comme le précise Danica Seleskovitch, interprète de conférence et ancienne professeur à l’université Paris III de l’ESIT, la fidélité, consiste à interpréter dans une langue, et au plus juste, le «vouloir-dire» du locuteur. Plus précisément, le «sens» du message est au cœur de tout processus interprétatif. «Pour interpréter, il ne faut jamais oublier que le but de l’opération est de transmettre un sens, qu’il convient de ne pas coller aux mots, et aux structures des phrases de l’original qui ne doivent pas être traduits tels quels car ils ne sont que des signaux qui indiquent la route à suivre et non la route elle-même».

Dans notre pratique du métier d’interprète LSF / Français, nous nous inscrivons donc dans la lignée de la Théorie du sens, que l’on appelle aussi parfois Théorie de l’École de Paris et qui repose sur un principe essentiel : la traduction ou l’interprétation, n’est pas qu’un travail sur les mots, c’est aussi un travail sur le message, sur le sens.

«Traduire n’est pas transcoder mais comprendre et exprimer, et ce que l’on comprend ou ce que l’on exprime, c’est le sens. Si le traducteur fait du sens l’objet de son opération, le problème qui se posera à lui sera de trouver au travers du dit qu’il a sous les yeux, le vouloir dire qui animait l’auteur, autrement dit de dégager, au travers de significations linguistiques, le sens qui est le message à transmettre. Le traducteur recherche le vouloir dire de l’auteur, sa méthode est l’explication de textes et non l’analyse linguistique» (Seleskovitch D. & Lederer M. Interpréter pour traduire, Paris 2001, Didier Erudition).

Selon cette théorie, pour effectuer une interprétation de qualité, il faut donc d’abord comprendre le discours, puis le déverbaliser (détacher le sens des mots, pour l’interprète en LSF construire des images), enfin le reformuler ou réexprimer. L’extérieur seul change, le contenu est le même ; on le transvase d’une langue dans une autre, on ne calque pas une langue sur l’autre. «En fin de compte, et sans chercher à être paradoxal, on serait tenté de dire que les langues sont extérieures au processus de la traduction ; elles sont le réceptacle du sens qui est exprimable dans n’importe laquelle d’entre elles ; elles ne se confondent pas avec lui».

«Pour traduire, comprendre soi-même ne suffit pas, il faut faire comprendre. L’opération traduisante se scinde en deux par définition, celle de l’appréhension du sens, et celle de son expression. Traduire honnêtement, traduire fidèlement c’est chercher à se faire comprendre et se faire comprendre suppose de trouver l’expression juste. Comment énoncer clairement ce que l’on a bien compris à la lecture ? C’est en détachant et en s’efforçant  d’adresser le message au lecteur sous une forme qu’il comprendra, c’est à dire en utilisant la manière de s’exprimer qu’implique sa langue à lui».

Etre fidèle c’est aussi ne rien retrancher ni ajouter au discours (nous en reparlerons).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s