L’Afils se mobilise

Communiqué de L’AFILS (Association Française des Interprète en Langue des Signes) contre le projet de loi sur le dépistage précoce de la surdité.

En mots :

Bonjour à tous,

Vous avez certainement reçu l’appel à mobilisation pour la « Journée morte de la langue des signes » prévue le 30 novembre 2010. Cet appel a été lancé par l’association 2 LPE-PB le 15 novembre dernier dans le but de manifester contre la proposition de Loi n°2752 visant à généraliser le dépistage néonatal de la surdité. Cette proposition de Loi sera étudiée le jour même en séance publique à l’Assemblée Nationale.

L’AFILS est une association d’interprètes et de traducteurs travaillant pour deux communautés, celle des sourds et celle des entendants. Son but principal est de permettre la communication entre elles.

L’AFILS s’est mobilisée au sein d’un collectif militant contre ce projet de loi, regroupant notamment la FNSF, 2LPE-PB, l’ANPES. Le collectif a rencontré le 22 novembre 2010 deux des trois députés porteurs de cette loi qui ont semblé être à notre écoute. Depuis, des propositions d’amendements ont été faites mais que penser de l’échange suivant ?

– « M. le rapporteur. L’amendement fait mention explicite de la langue des signes comme mode de communication à la disposition des enfants et de leurs familles.
– M. Jean-François Chossy. Il fallait apaiser les inquiétudes qui transparaissent dans les très nombreux courriels que nous avons reçus, et l’amendement y pourvoit. Mais j’aimerais dire aussi explicitement qu’il existe d’autres méthodes que la langue des signes, telle la langue parlée complétée.
– M. le rapporteur. Nous effleurons cette question pour éviter tout conflit, mais l’objet premier de la proposition de loi est d’organiser le repérage et le dépistage précoces de la surdité. »

Est-ce respectueux des craintes et des demandes émises par les représentants associatifs ? Que cache cette réponse ? Cette allusion à la langue des signes dans le texte n’a qu’un seul but : faire passer cette loi.

L’AFILS, seule représentante nationale des interprètes et traducteurs français LSF considère que cette mobilisation est l’affaire de tous et participera à cette journée.

Nous vous appelons également à vous mobiliser dans le calme et la dignité.

Les rassemblements sont prévus le 30 novembre 2010 à 14h à Paris, devant l’Assemblée nationale, en province, devant les préfectures.

Bien cordialement à tous,

Les membres du CA de l’AFILS

En signes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s