L’auteur

Stéphan Barrère

Vous recherchez un interprète en langue des signes française (LSF) ?
Contactez-moi :

stephanbarrere@ilsf.fr
Tel : +33607032158

stef 3

ou remplissez ce formulaire :

_______________________
Afin de préserver la confidentialité de certaines situations, j’ai modifié les noms des lieux et/ou des personnes cités sur ce blog.
Par ailleurs, les propos tenus sur ce blog n’engagent que leur auteur et ne seraient être le point de vue officiel de tel ou tel organisme ou association. Je vous encourage donc à y réagir, à les critiquer ou à les compléter.

28 réflexions sur “L’auteur

  1. Bravo pour ce blog et les informations qu’il apporte. J’ai découvert la LSF,le monde sourd et « caché » fin 2010. Leur intelligence du monde est stupéfiante. J’espère être acceptée en M1 d’interprétgariat LSF à Lille 3 en septembre. Cross your fingers ! Ily a beaucoup à faire, des 2 côtés et ensemble ; c’est super !
    Bravo encore et bon courage à vous,
    Cdt

  2. Bonjour,

    Je viens tout juste découvrir votre blog par hasard..! Votre blog est sympa, agréable avec un brin d’humour.. Je vais sans doute revenir pour retrouver les actualités…!

    Bien que je suis très (encore très) habituée à la présence d’un interprète LSF, je ne me rends pas compte de la situation dans laquelle l’interprète se trouve , est parfois difficile, épuisante…
    De temps en temps, je persiste à penser qu’il faut une tierce personne sourd doive également jouer le rôle de facilitateur dans une situation de communication (interculturelle..!)afin de permettre à la personne sourde (usager)et à l’interprète de mieux conforter la communication plus claire..

    A très bientôt :-))

  3. je suis étudiante en master 2 lst d origine tunisienne j ai besoin d informations articles ou n importe quoi qui peut m aider a ecrire sur les difficultes linguistiques en interpretation de langue des signes s il vous plais pouvez vous m aider j ai bcp apprécier votre article et il m, a bcp aider

  4. Bonsoir

    J’ai entendu dire, que pour exercer comme interprète dans la langue ses signes, il fallait obtenir une licence, comme celle pour l’exercice de la profession de taxi, pour vous donner un exemple.
    Le montant semble important, presque 19 000 €
    Pouvez-vous éclairer ma lanterne, sur ce point ?
    Cordialement

    • Pour devenir interprète LSF, vous devez avoir une licence universitaire, donc rien à voir avec le système des taxis et un bon niveau en langue des signes. Puis vous passez les examens afin d’intégrer un master 1 et ensuite finaliser votre formation par l’obtention d’un master 2 « Interprète en Langue des Signes ». Vous trouverez d’autres infos dans cet article : http://interpretelsf.wordpress.com/2011/01/06/formations-interpretelsf/
      Quant aux coûts, ils sont très variables selon l’établissement où vous choisissez d’effectuer votre cursus et votre statut (étudiant, chômeur, formation continue…), mais certainement pas 19 000€ !!!

  5. Bjr,

    J’aimerai bien savoir combien gagne un interprète en LSF en fonction du lieu où il travaille?
    Par ex : dans le milieu associatif, en libéral, au parlement…
    La réponse à cette question parait difficile à obtenir mais je me risque qd même à la poser.
    Merci

      • Bonjour,
        je ne peux pas laisser dire ça! Sous la convention 66, arriver à 1500 euros m’a pris 9 ans! Alors oui, on peut gagner plus si on travaille à la vac, tous les jours, les soirs, les week end et sur des conf ou grandes réunions…mais ça ne tombe pas tous les jours. Et dans ces tarifs vac, il faut penser à mettre 10% de côté pour les congés.
        Donc un interprète travaillant en institution ou service, salarié, qui sont pour la plupart sous cette fameuse convention débutera très bas. En 2003, le salaire de l’interprète débutant à temps plein, sous CC66 était de 1134 euros (mon 1er salaire).

      • Bonjour,
        Oui vous avez raison j’ai peut-être un peu exagéré mon estimation merci de l’avoir relevé.
        Donc je recommence en me servant de ma propre expérience : un interprète avec 3 à 5 années d’expériences professionnelles gagne environ 1500€ net par mois en région parisienne.

  6. Bonjour,
    je suis intéressée depuis deux ans par les Sourds. Depuis un an, j’envisage de rentrer à Lille pour suivre le master « interprète en LSF ».
    Dans le cadre d’une journée des métiers au collège où j’interviens, on me demande les salaires… j’ai cherché sur internet et il est difficile de trouver des infos… en interprétation de conférence, combien est-on rémunéré de l’heure ? (en début de carrière).
    Merci d’avance et félicitations pour ce blog simple et « efficace »

    • Bonjour,
      Difficile de répondre à votre question car dans le domaine des langues des signes il n’existe pas d’interprètes spécialisés en conférence. On fait de tout : liaison, réunion, conférence…
      Et pour chacune des prestations (quand on travaille pour un service) le tarif horaire est le même (environ 18€/heure). Ensuite en fonction de la « difficulté » de la prestation, soit on reçoit des primes, soit « on allonge » la durée de la prestation. Par exemple, la conférence dure une heure mais on est payé « l’équivalent 5 heures ». Récemment j’ai été payé équivalent 15h pour une heure de traduction…
      Globalement, je dirais (en me servant de ma propre expérience) : un interprète avec 3 à 5 années d’expériences professionnelles gagne environ 1500€ net par mois en région parisienne.

  7. Bonjour,

    En voilà un superbe site, bravo ! J’avais commencer dans le passé une formation dans le tourisme, via un centre pour les travailleurs handicapés, où nous étions 6 élèves dont 5 sourdes, il a bien fallu que je m’adapte et m’intègre, et ça été pour moi comme « naturel », les débuts étaient hésitant, mais je me suis surprise à tenir des conversations de base durant 5-10 minutes.
    Je souhaite aujourd’hui suivre une formation de lsf afin de me perfectionner pour me préparer au master afin de devenir interprète. Et autant dire que c’est pas évident, bien sur il existe pleins de centres et d’associations, mais au niveau des aides de financement, c’est le néant.
    Auriez-vous des « idées » d’organismes qui aident ? Je suis actuellement demandeur d’emploi, et je vais faire une demande auprès de pôle emploi, même si à mon avis je ne pense pas que cela aboutisse !

    Merci d’avance

    • Bonjour,
      Effectivement, les formations sont chères (environ 300€ la semaine) et malheureusement les aides peu nombreuses.
      Vous pouvez néanmoins voir avec Pôle Emploi si votre projet professionnel peut être en partie financé dans le cadre d’une reconversion (avec les chèques formation par exemple).
      Par ailleurs, si vous décidez d’intégrer une formation diplômante (le M1 à Lille par exemple) vous pouvez obtenir des aides financières via le Conseil régional.

      • J’arrive un peu tard, mais simple remarque sur le prix d’une formation en LSF. 300 euros la semaine c’est donné,moins de 10 euros de l’heure quand même !
        Il me semble difficile de trouver des formations moins onéreuses, de plus souvent les centres de formations proposent de payer en plusieurs fois ce qui permet vraiment d’apprendre pour pas cher.
        Et puis quand on est motivé un petit effort est nécessaire…
        Navré pour mon ton un peu dur mais quand les ILS se plaignent que l’URAPEDA facturent l’interprétation à moins de 15 euros / l’heure il faut rester cohérent…

      • Bonjour,
        Manifestement vous avez un don pour le calcul car oui, cela revient à 30h de l’heure. Mais ce ne sont pas des cours particuliers. En effet, pour chaque session, il y a généralement une douzaine de stagiaires et si le nombre d’inscrits est insuffisant, la semaine est annulée.
        De plus il faut au minimum 300h de cours pour commencer à se débrouiller en lsf ce qui revient à 3000€. Pour vous c’est peut-être donné (c’est que n’avez pas le salaire d’un interprète F/LSF) mais je trouve quand même la somme élevée et pas à la portée de toutes les bourses.
        De plus, contrairement aux autres langues, il n’existe pas de cursus d’apprentissage gratuit (cours à la fac, cours du soir dispensé par une mairie…). La seule solution « gratuite » serait de s’inscrire à l’université en « sciences du langage » option LSF pour avoir une ou deux heures de cours par semaine ce qui est trop peu quand on est motivé pour apprendre.
        Quand votre mention de l’Urapeda, je m’interroge sur son lien avec le sujet ?
        Mais effectivement être payé 15€ brut de l’heure après avoir obtenu un diplôme bac+5 est ridicule et je soutiens totalement les revendications de mes collègues.

        Stéphan

  8. Bonjour, j’ai 30 ans et j’ai appris la langue des signes en 2007 en faisant tous les niveaux de ivt. Je suis en couple avec un sourd. Je n’ai pas de licence (J’en ai commencé deux sans les terminer) mais j’ai un bts, et SERAC m’a permis quand même de me présenter au concours d’entrée en M1, mais je l’ai raté deux fois (Les places sont chères). Aujourd’hui je travaille dans un cabinet médical à mi temps, mais le boulot me lasse, il n’y a pas de possibilité d’évolution et le salaire est très bas. Malgré l’AAH de mon conjoint nous vivons très difficilement car les loyers sont chers en idf… J’envisage de retenter de devenir interprète, je en sais pas si serac m’accepterait, mais pour l’ESIT, ils veulent que je passe le DU d’abord… Ça veut dire au moins 4 ans d’études (Cela double ce que je prévoyais en entrant à SERAC) ! Alors là se pose la questions du loyer… Comment va t on pouvoir le payer si j’étudie 4 ans ? Mon conjoint me conseille plutôt de travailler en tant qu’interface, et il pense que je ne gagnerait pas un bon salaire en tant qu’interprète et que je n’aurais pas la sécurité de l’emploi. Qu’en pensez vous ? Je suis un peu perdue et je ne sais pas trop quoi faire, car j’ai peur de perdre mon emploi pour de mauvaises raisons… Ps : Nous avons aussi envisagé partir à Toulouse pour faire le master là bas, ce qui permettrait d’être sur place au moment où nous aurons des enfants (pour l’école bilingue). Bien que l’admission semble encore plus complexe là bas… En espérant que vous saurez me conseiller. Cordialement, Shuv.

  9. Bonjour,

    Je voudrais savoir quel niveau aviez-vous en LSF lors de votre entrée en Master ? Car il est difficile de savoir ce qui est attendu lorsqu’il y a écrit « connaissance de la LSF »…

    Merci !

    • Bonjour Félicie,
      Difficile de vous répondre car à mon époque il n’y avait pas les niveaux européens A B C …
      Néanmoins je pense qu’un minimum de 300h de cours est nécessaire.

      Stéphan

  10. Bonjour Stéphan,
    Je suis tombée par hasard sur votre blog dont je lis les différents « posts » avec beaucoup d’intérêt …et bonheur depuis quelques jours. Vos publications sont toutes très enrichissantes ; de plus, vous avez un talent certain dans l’écriture et l’art de nous transporter dans ce monde passionnant de la culture sourde…
    J’apprends la LSF -en totale dilettante- depuis 4 ans maintenant au sein de la Maison des Sourds de ma ville (2 heures de cours / semaine …dont, soyons honnêtes, une heure de franche rigolade) et plus je vous lis, plus l’interprétariat s’impose à moi comme une évidence…
    De ce fait, j’envisage moi aussi une reconversion professionnelle (tout en étant dans l’obligation de rester en activité : crédit immobilier oblige! ) : titulaire d’une maîtrise en Biologie, j’envisage d’effectuer le Master 1 et 2 du CETIM à Toulouse (en espérant pouvoir effectuer ce cursus grâce à un Fongécif….rêvons un peu). Avant de poursuivre mes investigations dans ce sens là, mon souci numéro 1 (gardons la tête froide) est d’acquérir un niveau plus que correct en LSF puisque l’entrée en M1 au CETIM de Toulouse requiert un niveau B2…(en anglais ET en LSF d’ailleurs) que je suis (très) loin de posséder (pour la LSF). Ma question est la suivante : pensez-vous qu’avec une montagne de motivation, des heures d’implication personnelle (« bachotage » avec des livres IVT, visionnage d’émissions diverses, Websourd, etc) et une fréquentation plus assidue de la Maison des Sourds de ma ville, je puisse acquérir ce niveau en un an sans suivre de formation proprement dite ? Ah, j’oubliais, comme l’intitulé de mon diplôme l’indique, j’ai passé la quarantaine …donc les neurones et synapses ne sont plus aussi performants qu’à 20 ans!
    En vous remerciant par avance pour votre réponse et vos conseils éventuels,
    Très cordialement,
    Esperluette

    • Bonjour,
      Pour vous répondre franchement, j’en doute.
      Personnellement avant de m’engager en master 1 « interprétation LSF » j’avais suivi 300h de cours plus des visionnages de websourd, des participations au café-signes, à des associations…
      S’imprégner de la culture sourde, fréquenter des personnes sourdes qui signent est bien sur indispensable mais il vous faut également des cours pour structurer votre langue, acquérir la grammaire.
      En plus les personnes sourdes que vous fréquenterez auront des niveaux très divers, de très bon à quelconque voir s’exprimant en français signé (qui n’est pas la LSF) et en plus ils n’auront pas forcément les compétences nécessaires pour vous corriger (voire l’envie).
      Bon courage et n’hésitez à me recontacter si besoin.
      Stéphan

      • Bonjour Stéphan,
        Merci beaucoup pour votre réponse qui a le mérite d’être franche et directe. Je me doutais de la réponse; effectivement, la « case cours » semble indispensable pour acquérir la grammaire et la syntaxe…et poser toutes les questions éventuelles qui ne manqueront pas de surgir au fil de mon apprentissage. Avez vous connaissance de l’organisme VISUEL qui propose des modules de 30h/semaine pour acquérir progressivement tous les niveaux du CECR ? Savez-vous si c’est un organisme sérieux et compétent ? En vous remerciant encore,
        Très cordialement,
        Esperluette.

      • Bonjour,
        Oui ils sont très bien et je connais plusieurs personnes qui y ont suivi des cours (notamment avec l’idée de devenir interprète) et qui en sont très contents.
        Sinon vous avez Serac ou IVT.

  11. Bonjour,

    Je vous remercie d’avoir pris le temps de me répondre hier au téléphone.
    Est-ce que vous pouvez me rappeler le nom de l’organisme où travaille Carlos CARREIRA? Est-ce Visuel-LSF Languedoc Roussillon?
    Je recherche une très bonne formation sur Montpellier pour commencer à apprendre la LSF (jusqu’au niveau B2) et poursuivre dans un premier temps par un DU «Pratique Approfondie de la LSF» en attendant de postuler pour le Master à Toulouse.
    J’ai vu que Visuel-LSF proposait ces deux formations.
    Que pensez-vous de ma démarche?

    Je vous remercie par avance pour votre réponse.

    Gaëlle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s