In vino veritas

Je publie ci-dessous un communiqué rédigé par une association bordelaise, auquel je souscris à 100% même si je n’ai pas participé à sa rédaction.
Je vous donne quelques explications complémentaires après ce texte.

Des précisions :

À l’occasion de l’évènement "Bordeaux fête le vin", le Musée du Vin et du Négoce a décidé d’organiser une dégustation pour les sourds et malentendants. Avec cette action fort louable, le Musée du Vin et du Négoce "souhaitait partager son expérience et transmettre son savoir avec la communauté des personnes sourdes".
Là où le bât blesse c’est que cette animation a été co-organisée par Patrice Carillo qui se présente comme spécialiste de la langue des signes française, interprète et formateur depuis plus de 20 ans. Il est aussi le fondateur du Centre d’Apprentissage à la LSF et c’est via cette Société qu’il organise des événements lui permettant de "s’auto-employer" comme interprète ce qui génère des conflits d’intérêt évidents.

Certes son niveau en langue des signes est bon (même s’il tombe parfois dans le français signé) mais, vous l’aurez compris, il n’a aucun des diplômes requis pour exercer cette profession et surtout il ne connaît pas le sens du mot déontologie. Ainsi pour l’avoir vu traduire une interview de Sophie Vouzelaud par un journaliste de France 2 il y a quelques années je me souviens qu’il se permettait parfois de reformuler les questions, il répondait à sa place, faisait des apartés avec le journaliste…
Tout ce qu’on vous apprend à ne pas faire en cours de déontologie en Master 2 d’interprétation français/langue des signes françaises, mais cela il l’ignore.

Un extrait de cette dégustation organisée ET animée ET "interprétée" ET facturée par Patrice Carillo :

About these ads

5 réponses à “In vino veritas

  1. Préfère rester anonyme

    Certes il y a un conflit d’intérêt évident et je suis d’accord avec tout ce qui est écrit, MAIS à Poitiers il y a (avait ?) une interprète dans une école en lien avec 2LPE qui n’a pas le diplôme… Alors si même des associations comme cela se le permettent, je vois pas pourquoi ce type se gênerait…

    • Je suis d’accord avec vous mais si elle n’a pas de diplôme, ce n’est pas une interprète elle usurpe une profession. C’est au mieux une personne qui fait office de…
      Malheureusement comme vous le faites remarquer de trop nombreuses associations s’en contentent jugeant (à tort) que c’est mieux que rien.

  2. Bonjour,

    J’ajoute un propos que j’ai déjà tenu lorsque le service Signe a diffusé cet avis.

    Je ne suis pas d’accord sur le concept qu’une personne non diplômée en tant qu’interprète est interface. À mes yeux, c’est juste une personne non diplômée, sans statut quel qu’il soit.

    Si un anglophone joue à l’interprète, on ne lui collera pas d’autre étiquette que "il sait parler l’Anglais" alors je ne vois pas pourquoi les personnes signantes qui cherchent à s’octroyer un titre qu’elles ne possèdent pas bénéficieraient d’un statut de consolation, sorte de deuxième place du podium alors que c’est juste quelqu’un qui a joué à l’interprète.

    De plus, je ne sais pas ce qu’est un interface car il n’existe aucun statut clairement établi ni aucune formation qui permette d’en dessiner les contours.

    Ce terme aujourd’hui vide de sens doit cesser d’être utilisé à toutes les sauces et laissé sur la touche, du moins tant qu’il n’est pas défini et déterminé par une formation reconnue. Appelons un chat "un chat" et un imposteur "imposteur" !

    Cordialement.

  3. Je trouve que Monsieur Patrice Carillo fait très bien son travail A mes yeux c’est un très bon interprète et également un très bon formateur à la Langue des Signes Française Tout personnes qui le critique, c’est tout simplement par pur jalousie Pour information Monsieur Patrice Carillo à un diplôme d’interprète et qu’il lui arrive de traduire bénévolement pour venir en aide à des associations des personnes sourde afin de leur trouvez des font. Mais bien sûr personnes n’en parle De plus vous qui avais la critique facile fait vous cela, comme le fait Monsieur Carillo !!!!!

  4. Exactement ILS non diplôùé = Interface !
    Je ne suis pas d’accord. comme vous le dites si bien, si je parle chinois et que je me la pete à aller interpreter le JT, sans diplome je suis donc aussi une interface ???? Non
    OUi aux ILS diplômé
    OUi aux Interfaces
    Non Aux interfaces qui interpretent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s